Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / La scolyte des conifères
Actions sur le document

La scolyte des conifères

Les 2 problèmes majeurs des sapins du genre Picéa de nos latitudes dans le secteur de la sylviculture et espaces verts sont le réchauffement climatique et la prolifération exponentielle de petites larves de coléoptères appelées scolytes ou ips (épicea, pinus,…)

Auparavant, ce coléoptère xylophage (mangeur de bois) était utile pour la régénération forestière car il se nourrissait du bois mort en accélérant sa décomposition. Mais depuis quelques années, quand les étés sont chauds et que le manque d’eau se fait sentir, le système hydrique des cellules de l’arbre diminue et provoque une insuffisance immunitaire de celui-ci. C’est à ce moment précis où ces petites bêtes, qui se situent entre le cambium (bois) et l’écorce, en profitent pour se nourrir, se développer et provoquer une infestation parasitaire sur des arbres déjà en mauvaise santé. L’augmentation des températures engendre donc, depuis environ 20 ans, une chaîne sans fin et sûrement irréversible…

Augmentation T° -> Diminution du système hydrique de l’arbre -> reproduction/prolifération du ravageur (œufs, larves, cocon, insectes) -> mort assurée de l’arbre

La Région Wallonne, le DNF et les communes n’ont d’autre choix que de limiter l’augmentation de cette problématique sur des milliers d’arbres infectés.

Les conifères morts/desséchés ont un enracinement superficiel et pourraient provoquer des dégâts considérables en cas de tempêtes, s’ils tombent à proximité des maisons, routes, voitures, piétons…

La saison d’abattage (l’automne/hiver) va débuter et permettre de limiter ainsi ces problèmes en permettant d’évacuer les arbres infestés et par conséquent des larves en période de semi-hibernation qui auraient été propice au redémarrage de nouveaux foyers la saison suivante.

Une campagne de recensement est en cours afin de reconnaître les arbres qui peuvent être une nuisance ou être à l’origine d’un potentiel accident.

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez joindre notre agent de l’environnement : Anouck Fripiat au 071/90.50.34 ou YWZyaXBpYXRAZ2VycGlubmVzLmJl

Plus d'infos

https://www.uvcw.be/environnement/actus/art-2166

http://owsf.environnement.wallonie.be/fr/01-10-2018-le-typographe-et-sa-gestion.html?IDD=5892&IDC=5798

https://www.rtbf.be/auvio/detail_les-forets-wallonnes-d-epiceas-attaquees-par-les-scolytes-inquietude-des-professionnels?id=2397237