Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Résultats du grand nettoyage de printemps
Actions sur le document

Résultats du grand nettoyage de printemps

Initialement prévu en mars mais reporté à cause de la crise sanitaire en septembre, le Grand Nettoyage de Printemps, a mobilisé plus de 47.000 Wallons ! Inévitablement moins nombreux que les précédentes éditions, les participants ont toutefois fait preuve d’une belle motivation et d’une véritable détermination à rendre la Wallonie plus propre ! Citoyens, associations et entreprises ont ramassé 165 tonnes de déchets sauvages en parcourant plus de 7.500 kilomètres de voiries.

Les statistiques de cette 6e édition permettent de confirmer une tendance déjà constatée les années précédentes : la quantité de déchets sauvages dans l’espace public diminue ! En 2017, lors du Grand Nettoyage de Printemps, 38,04 kg de déchets étaient ramassés par kilomètre parcouru contre 21,78 kg en 2020.

Si la quantité de déchets sauvages présente dans l’espace public semble diminuer de manière constante, il n’en va pas toujours de même pour les dépôts clandestins dont la recrudescence durant le confinement a été confirmée par 2 enquêtes menées auprès des communes. Face à ce phénomène, il nous a semblé opportun de lancer une campagne de sensibilisation à l’encontre des auteurs de ce type d’incivilités. Cette campagne sera visible dans tous les médias dès la fin du mois de novembre 2020.

En 2021, la répression sera accentuée par des actions spécifiques mais également grâce au placement de matériel de vidéosurveillance qui permettra d’identifier les inciviques. Les communes vont pouvoir faire l’acquisition de ce matériel grâce notamment au récent appel à projets lancé par la Wallonie et soutenu par Be WaPP au travers d’un guide juridique et technique de vulgarisation.

Sachez encore que l’application « FixMyStreet Wallonie »  qui permet de signaler les problèmes et incivilités rencontrés dans l’espace public,  continue à se déployer à travers la Wallonie, augmentant ainsi le contrôle social exercé par les citoyens.